A CLASS OF ITS OWN...

Dans un comparatif de 1995, Sport Auto sera très positif avec la nouvelle Aston Martin,

lui octroyant la seconde place devant la 928 GTS, la 500 SL et la XJS 6.0, et juste derrière

la BMW 850 CSi. Robert Puyal, qui signe alors l’article, souligne « cette auto magnifique est effectivement capable de faire son métier de GT (...) Aston a donné naissance à une magnifique voiture, digne des espoirs que suscitait sa ligne. »
Chez Aston Martin les nouveautés s'enchaînent quasiment au rythme des saisons et des salons ! Fort de son rajeunissement de gamme à succès et loin de s'arrêter en pleine gloire, Aston a donc une fois de plus surpris les amateurs d'automobiles exclusives au Birmingham Motorshow 2002, avec une nouvelle déclinaison plus sportive de son emblématique DB7 : la GT. The show must go on!
Faire enfiler la tenue de sport à une GT aussi fluide et classieuse que l'Aston Martin DB7 n'est pas une mince affaire. C'est donc avec beaucoup d'admiration et de respect que nous félicitons les stylistes Anglais pour le travail effectué sur cette DB7 GT. Extérieurement, pas de kit carrosserie outrancier ni d'appendices aérodynamiques démesurés. Très visibles, les jantes en alliage léger à cinq branches spécifiques, en 18" de diamètre, chaussées de pneus taille basse de 245/35 à l'avant et 265/30 à l'arrière, semblent être au premier regard les seules spécificités esthétiques de la DB7 GT. Les modifications apportées à l'auto sont pourtant à la fois d'ordre mécanique et aérodynamique. Les passages de roues sont légèrement modifiés ainsi que les bas de caisses, le capot se perce de quelques aérations et le couvercle de malle arrière présente un aileron intégré, sensé réduire la portance de moitié. Des changements ont également eu lieu dans la gestion des flux d'airs sous le capot, avec l'adjonction d'un deuxième ventilateur de refroidissement afin de mieux prévenir toute surchauffe du moteur. La nouvelle calandre rivetée en métal maillé est pour le moins originale et badgée de son logo "GT", elle souligne efficacement l'orientation plus sportive du modèle. La DB7 GT présentée s'habille d'un flamboyant "Tour de France Blue - Ferrari" hors catalogue et commande spéciale et l'intérieur se met au diapason de la sportivité en accueillant de splendides et confortables sièges baquets au maintien excellent. Entre cuir "Ocean Blue" et Alcantara "Navy", l'habitacle dispense l'inimitable parfum de bien-être typiquement British. Cette atmosphère unique conduit inexorablement tout amateur de belles voitures à vouloir se mettre au volant...
Sous le capot, on retrouve le V12 atmosphérique de la DB7 Vantage qui n'est que très légèrement "gonflé", soit 20 chevaux et 1,7 mkg de couple supplémentaire. Ce gain modéré est obtenu par un nouveau programme d'injection et un échappement particulièrement soigné, inauguré sur la Vanquish. L'adoption d'une ligne dite "active", car elle réduit la contre-pression par des clapets qui s'ouvrent selon le régime moteur, permet également d'obtenir une meilleure sonorité... pardon, un ravissement des tympans ! Telle une chaîne haute-fidélité, le V12 d'Aston évolue des graves profonds et organiques aux aigus clairs et enivrants sans jamais perdre en qualité sonore! Qui a dit que les V12 anglais étaient trop feutrés? En plus de ces changements mécaniques, la boîte manuelle à 6 vitesses adopte un rapport de pont raccourci offrant de meilleures accélérations - 1000m DA en moins de 24s s'il vous plait ! - et de meilleures reprises, la vitesse maxi restant quant à elle proche des 295 km/h... Plus que les chiffres bruts, il est intéressant de noter qu'avec un tel potentiel l'Aston Martin DB7 GT entre en concurrence directe avec la Ferrari 456 MGT, autre grande, belle, puissante et mythique GT 2+2.
Le freinage et la suspension de la DB7 GT ont également été améliorés afin de prodiguer de meilleures sensations sportives au pilote de ce gros bébé, frôlant allègrement les 1800 Kg ! Les freins sont composés de disques Brembo de 355 mm à l'avant et 330 mm à l'arrière, équipés d'étriers Pagid RS 4-2-1 frappés du sceau Aston et de plaquettes Racing RS. Les changements de la suspension concernant les amortisseurs, les ressorts et la géométrie, assurent ainsi une meilleure tenue de route en conduite rapide. La direction plus ferme et directe qu'auparavant est également pour beaucoup dans le meilleur feeling obtenu au volant de la belle anglaise. Les mouvements de caisse bien mieux contenus que sur la Vantage incitent à l'attaque, tout comme l'allonge exceptionnelle du V12 qui semble ne jamais manquer de ressources ni de répondant. La belle GT anglaise dévoilera tout son talent sur la route où son confort, son raffinement mécanique et esthétique raviront l'heureux propriétaire de ce bijou dont la capacité à procurer du plaisir est quasiment sans fin.
Sur une Grand-Tourisme au blason aussi prestigieux il est normal d’anticiper le passage du marché de l’occasion à celui de la collection. La DB7 est une automobile rare comparée à ses concurrentes, avec 8 938 exemplaires produits, toutes versions confondues, à comparer à 30 621 BMW série 8 et 61 056 Porsche 928 par exemple… A noter qu’il ne fut produit que 191 exemplaires de la DB7 GT !
Livrée neuve en Allemagne, en Octobre 2003, notre DB7GT n’a connu qu’un nombre restreint de propriétaires. Affichant aujourd’hui 77000km, l’auto a bénéficié d’un entretien méticuleux dans le réseau Aston Martin, sa combinaison de couleurs unique, et l’état tant de son intérieur et de sa carrosserie sont sans défauts la rendant particulièrement désirable.
Avec la DB7 GT, la clientèle visée par Aston n'est donc pas les sportifs purs et durs mais plutôt les amateurs de grandes GT confortables et performantes telles les Porsche 911 Carrera, Mercedes CL ou SL AMG ou même la Ferrari 456 GT. Ce modèle, énième évolution de la DB7, élargit sensiblement le cercle d'influence de la marque en proposant aux amateurs avertis, une auto performante et sportive dans l'âme, fidèle à l'esprit et au patrimoine de la marque de Newport Pagnell.

A CLASS OF ITS OWN....

In a 1995 comparison, Sport Auto magazine will be very positive with the new Aston Martin, giving it second place ahead of the 928 GTS, 500 SL and XJS 6.0, and just behind the BMW 850 CSi. Robert Puyal, who then wrote the article, pointed out that "this magnificent car is indeed capable of doing its job as a GT(...) Aston has given birth to a magnificent car, worthy of the hopes raised by its line."
At Aston Martin, new products follow one another almost to the rhythm of the seasons and trade fairs! With its successful renewal of the range and far from stopping in full glory, Aston once again surprised car enthusiasts exclusively at the Birmingham Motorshow 2002, with a new, sportier version of its iconic DB7: the GT. The show must go on!....
Getting a GT as fluid and stylish as the Aston Martin DB7 to put on its sportswear is no easy task. It is therefore with great admiration and respect that we congratulate the English stylists for the work they have done on this DB7 GT. Externally, there is no excessive bodywork kit or excessive aerodynamic appendage. Highly visible, the 18" diameter five-spoke light-alloy wheels, with low-rise profile tires of 245/35 at the front and 265/30 at the rear, seem to be the only aesthetic features of the DB7 GT at first glance. However, the modifications made to the car are both mechanical and aerodynamic. The wheel arches are slightly modified as well as the underbody, the hood is drilled with a few vents and the trunk lid has an integrated spoiler, which is supposed to reduce the lift by half. Changes have also been made to the management of under-the-hood air flows, with the addition of a second cooling fan to better prevent engine overheating. The new riveted grille in mesh metal is at the very least original and decorated with its "GT" logo, it effectively underlines the sportier orientation of the model. The DB7 GT presented is dressed in a flamboyant "Tour de France Blue - Ferrari" outside the catalogue and special order, and the interior is in tune with the sportiness by welcoming splendid and comfortable bucket seats for support. Between "Ocean Blue" leather and "Navy" Alcantara, the interior offers the unmistakable British wellness fragrance. This unique atmosphere inexorably leads any car enthusiast to want to get behind the wheel...
Under the hood, we find the atmospheric V12 of the DB7 Vantage, which is only slightly "inflated", i.e. 20 horsepower and 1.7 mkg of additional torque. This moderate gain is achieved by a new injection program and a particularly careful exhaust system, introduced on the Vanquish. The adoption of a so-called "active" line, because it reduces the back pressure by valves that open according to the engine speed, also makes it possible to obtain a better sound... sorry, a delight for the eardrums! Like a high-fidelity system, the Aston V12 evolves from deep, organic bass to clear, heady highs without ever losing sound quality! Who said the V12s were too muffled? In addition to these mechanical changes, the 6-speed manual transmission adopts a shortened axle ratio offering better accelerations - 1000m DA in less than 24s please! - and better acceleration, the top speed remaining close to 295 km/h.... More than the raw figures, it is interesting to note that with such potential the Aston Martin DB7 GT competes directly with the Ferrari 456 MGT, another large, beautiful, powerful and mythical GT 2+2.
The DB7 GT's brakes and suspensions have also been improved to give the driver of this big baby a better sporting experience, happily approaching 1800 Kg! The brakes consist of 355 mm Brembo discs at the front and 330 mm at the rear, equipped with Pagid RS 4-2-1 calipers with the Aston seal and Racing RS pads. Changes in suspensions in terms of shock absorbers, springs and geometry ensure better handling in fast driving. The firmer and more direct steering than before also contributes a lot to the best feeling obtained at the wheel of the beautiful English car. The body movements are much better contained than on the Vantage, which encourages attack, as is the V12's exceptional extension, which never seems to lack resources or responsiveness. The beautiful English GT will unveil all its talent on the road where its comfort, mechanical refinement and aesthetics will delight the proud owner of this jewel whose ability to provide pleasure is almost endless.
On a GT with such a prestigious coat of arms, it is normal to anticipate the transition from the second-hand market to that of the collection. The DB7 is a rare car compared to its competitors, with 8,938 units produced, all versions combined, compared to 30,621 BMW 8 series and 61,056 Porsche 928 for example... Note that only 191 units of the DB7 GT were produced!
Delivered new to Germany in October 2003, our DB7GT has only known a limited number of owners, now with 77000km. The car has benefited from meticulous maintenance in the Aston Martin network, and its unique color combination, and the condition of both its interior and bodywork are flawless.
With the DB7 GT, Aston's target customer base is not hardcore sportsmen but rather fans of large, comfortable and high-performance GTs such as the Porsche 911 Carrera, Mercedes CL or SL AMG or even the Ferrari 456 GT. This model, the umpteenth evolution of the DB7, significantly broadens the brand's circle of influence by offering experienced enthusiasts a high-performance and sporty car to the core, faithful to the spirit and heritage of the Newport Pagnell brand.


86.000 €

 



Paris Showroom sur RDV

cars@historiccars.fr

Gaël : +33 6 26 48 61 71

Guillaume : +33 6 62 11 94 73



Aston Martin DB7 GT 2003